Dark Light

Vous êtes depuis plusieurs années salariés de la même entreprise ? Ou fraîchement embauché, vous avez le sentiment de ne pas être payé à votre juste valeur ? Demander une augmentation de salaire n’est pas chose évidente. Et en obtenir une, c’est parfois encore plus difficile. Voici nos meilleurs conseils pour négocier une augmentation de salaire, ainsi qu’un modèle de lettre ou d’e-mail à réutiliser.

Partez du principe que si vous ne demandez rien, vous n’aurez pas d’augmentation de salaire. Généralement, on n’obtient pas une augmentation sans raison. Alors préparez vos arguments, car vous devrez la justifier auprès de votre employeur. Nos conseils vont vous y aider.

#1 Demander une augmentation de salaire supérieure à l’inflation

Essence, alimentation, gaz, électricité, abonnement Internet… Tout est à la hausse, mais votre fiche de paie reste inchangée ? C’est peut-être pour vous le meilleur moment pour négocier une augmentation.

L’inflation se définit comme la hausse généralisée des prix (et donc, par une baisse du pouvoir d’achat des individus). Il revient à l’Insee, organisme public de référence, de calculer chaque mois l’inflation en France, et de publier les résultats sur son site Internet. Pour ce faire, il mesure l’Indice des prix à la consommation (IPC), principale mesure de l’inflation.

L’inflation s’est établie à 0,5% en 2020. Pour 2021, la Banque de France fait des projections autour de 1,8% (Banque de France, projections macroéconomiques, septembre 2021). En novembre 2021, elle était de 2,8% (Insee). Du coup, dans ce contexte d’une hausse générale des prix et d’une baisse de votre pouvoir d’achat, quelle hausse de salaire pouvez-vous négocier ?

Vous pouvez a minima demander une augmentation autour de 2% pour aligner votre salaire sur l’inflation et préserver le pouvoir d’achat de votre salaire. Le Smic est d’ailleurs mécaniquement indexé sur l’inflation chaque année !
Mais pour anticiper sur l’année 2022, dont la tendance risque toujours d’être à l’inflation, demander plus que 2% n’est pas une aberration. Ainsi, si votre employeur accepte votre demande, votre pouvoir d’achat sera alors préservé (voire augmenté) pour l’année à venir !

#2 Mettre en avant ses bons résultats de l’année

Mettre en avant ses bons résultats de l’année est une autre carte très efficace pour négocier (et obtenir) une belle augmentation de salaire.
Vous avez dépassé vos objectifs, décroché le contrat du siècle, pris des responsabilités supplémentaires, parlez-en avec votre responsable hiérarchique lorsque vous aborderez la question de votre augmentation de salaire.
Si la négociation de votre rémunération vous stresse un peu, travaillez votre argumentaire en amont :

  • Faites le bilan de votre année.
  • Listez vos réussites, et montrez en quoi elles ont été importantes pour l’entreprise.
  • Listez aussi vos échecs et les enseignements que vous en avez tirés. Ils montrent votre désir de progresser.

Vous devez faire comprendre que vous méritez d’être augmenté.

#3 Évaluer sa place dans l’entreprise pour être augmenté

Pénurie de main d’œuvre, secteur en crise, rôle fondamental dans l’organisation de l’entreprise… Certains départs engendreraient des difficultés (parfois dramatiques) pour l’entreprise. Il est donc indispensable de connaître sa place et sa valeur dans l’entreprise.

Vous êtes indispensable au bon fonctionnement de votre entreprise ? C’est le moment d’aller négocier votre augmentation de salaire. Vous pouvez même espérer une croissance à deux chiffres. Certaines augmentations atteignent parfois les 10 à 15% !

#4 Jouer la carte de la transparence

L’ère du secret salarial est peut-être bel et bien terminée. De plus en plus d’entreprises affichent une totale transparence quant à la politique de rémunération qu’elles défendent. Et, de nombreux sites internet, tels que Glassdoor ou Choose my company, publient les salaires de nombreux collaborateurs. Une aubaine si vous souhaitez négocier le vôtre à la hausse.
Renseignez-vous sur ce que gagnent vos collègues, à profils identiques. Plus vous avez d’infos, plus vous pourrez obtenir une grosse augmentation. Vous aurez ainsi un merveilleux levier de négociation auprès de votre manager.

#5 Faire jouer la concurrence pour bien négocier son salaire

Passer des entretiens ailleurs et fournir une offre concurrente, c’est une technique comme une autre pour négocier une augmentation de salaire. Peut-être pas la plus fair-play, mais elle a le mérite d’être redoutable si votre employeur ne veut vraiment pas vous voir partir.
En revanche, elle est assez chronophage. Il faut avoir un CV et une lettre de motivation à jour. Elle nécessite de repérer des offres d’emploi, de postuler, de passer les entretiens et d’attendre ensuite une proposition d’embauche écrite.
Une fois le précieux sésame obtenu, vous pourrez la communiquer à votre employeur. Elle renforcera votre crédibilité et votre demande d’augmentation de salaire.

Quel est le meilleur moment pour négocier une augmentation de salaire ?

Plusieurs moments sont clés dans la vie professionnelle pour demander une augmentation de salaire. Renseignez-vous auprès de vos collègues pour savoir ce qui se pratique habituellement dans l’entreprise.

Négociation de salaire et entretien annuel d’évaluation

Épreuve reine dans la vie de l’entreprise, l’entretien annuel d’évaluation est un passage obligé pour tous les salariés. C’est le moment où vous passerez en revue votre année professionnelle. S’il est inopportun de demander une évolution salariale d’entrée de jeu, il est tout à fait possible d’évoquer le sujet au cours de l’entretien. En guise de conclusion par exemple.

Négociation de salaire et promotion

Une évolution dans l’entreprise ou un changement de poste sont des moments parfaits pour négocier une augmentation de salaire. Vous êtes dans les petits papiers de l’entreprise, profitez-en. Une charge de travail supplémentaire peut mériter un nouveau salaire. C’est donc le moment de négocier quelque chose de plus au nouveau titre ou aux nouvelles responsabilités.

Négociation de salaire et bons résultats

Vous enchaînez plusieurs réussites professionnelles, c’est peut-être le bon moment pour profiter de cette vague positive pour obtenir un geste financier.

Négociation de salaire et date anniversaire

Votre date d’arrivée dans l’entreprise est un bon moment pour faire le point avec votre manager sur vos missions et sur votre salaire. L’avantage offert par la date anniversaire est que votre demande d’augmentation ne sera pas noyée dans celle des entretiens individuels de fin d’année.

Quel est le pire moment pour négocier une augmentation de salaire ?

Si vous voulez vous donner toutes les chances d’obtenir une revalorisation à la hausse de votre salaire, il y a des moments où il faut s’abstenir. Et attendre le fameux “bon moment”.

Ainsi, il est fortement déconseillé d’aller frapper à la porte de votre supérieur hiérarchique s’il vient d’apprendre une mauvaise nouvelle, si les résultats de l’entreprise ne sont pas bons ou si vous n’avez pas performé ces derniers temps.

Dans la même veine, négocier une augmentation de salaire est mal venu dans un climat économique tendu dans l’entreprise (liquidation ou redressement judiciaire, prêt d’État…).

Si vous avez été récemment augmenté, il y a de fortes chances pour que votre demande ne soit pas acceptée. Attendez l’année suivante pour réitérer.

Faut-il parler en salaire brut ou net lorsque vous négociez une augmentation ?

En matière de rémunération, les employeurs et les services des ressources humaines parlent toujours en salaire brut. C’est-à-dire, le salaire net + les charges sociales. C’est à vous de convertir le brut en net. Lorsque vous parlez d’augmentation de salaire, considérez que les sommes avancées seront en brut. Vous éviterez ainsi tout malentendu et vous parlerez le même langage que tout le monde.

Pour mettre toutes les chances de votre côté et obtenir une réponse favorable à votre demande d’augmentation de salaire, le chiffre annoncé doit être étayé. Réfléchissez en amont au montant ou au pourcentage d’augmentation que vous jugez mérité et argumentez-le.

Comment demander une augmentation de salaire ?

Pour être augmenté, encore faut-il en faire la demande auprès de votre employeur. Deux voies s’offrent à vous, l’écrit et l’oral. À vous de choisir celle avec laquelle vous êtes le plus à l’aise pour décrocher une revalorisation salariale.

Négocier son salaire à l’oral ?

Si vous êtes à l’aise à l’oral, et que vous ne perdez pas vos moyens devant votre interlocuteur, alors vous pouvez parfaitement solliciter un rendez-vous pour aborder la question de votre augmentation de salaire. C’est d’autant plus justifié si vous avez établi une relation de confiance avec votre manager.

Durant l’entretien, commencez par exposer vos réussites et vos actions positives au cours des derniers mois, n’hésitez pas à solliciter directement l’approbation de votre employeur pour être sûr que vous partagez le même constat. Abordez sans tarder la question de vos prétentions salariales, et faites votre demande d’augmentation. Mieux vaut proposer une somme supérieure à celle que vous espérez réellement, afin de laisser une marge de négociation. Ne refusez pas directement une proposition plus basse de votre employeur, mais ré-exposez vos arguments en avançant notamment vos propositions fortes pour les semaines et les mois à venir, preuves de votre motivation !

Modèle de lettre pour négocier une augmentation de salaire

Si l’oral n’est pas votre fort, vous pouvez tout à fait envoyer un mail ou une lettre de demande d’augmentation. Plus conventionnelle que la demande orale, la demande écrite peut valoir le coup dans certains secteurs d’activités très formels, comme le secteur bancaire ou juridique.

Bon à savoir : L’écrit peut aussi renforcer une demande préalable effectuée de vive voix.
Voici un modèle de courrier ou d’email que vous pouvez adresser à votre employeur.

Objet : demande d’augmentation de salaire

[Monsieur/Madame],

Je suis salarié(e) de votre entreprise depuis le [date], en qualité de [intitulé du poste].

Depuis le [date], j’ai le plaisir d’occuper le poste de [intitulé du poste] au sein de votre entreprise.

Au cours de cette année, je vous ai démontré mon investissement professionnel sans faille. Et je tiens notamment à souligner les très bons résultats obtenus [décrire ici ses succès de l’année dans l’entreprise].

Avec une expérience de [durée] années dont [ancienneté] au sein de l’entreprise, une revalorisation de mon salaire de [montant] euros annuels me semble adaptée à mes responsabilités actuelles.

Je serais ravi(e) que ma demande puisse être accueillie favorablement et je me tiens à votre disposition pour en discuter.

Dans l’attente de votre réponse, soyez assuré de mon intérêt et de ma motivation dans la poursuite de mes missions et veuillez agréer, [madame, monsieur], mes meilleures salutations.

[ signature ]

Quelles sont les erreurs à éviter pour obtenir une augmentation de salaire ?

Pour vous donner toutes les chances de décrocher une belle augmentation de salaire, certains écueils sont à éviter.

En voici la liste :

  • Demander un montant démesuré sans qu’il ne soit justifié.
  • Critiquer l’entreprise, des collègues ou la hiérarchie.
  • Exposer des raisons personnelles et non basées sur le professionnel (le niveau de vos charges, par exemple le montant de votre loyer, n’est pas un argument à faire valoir lors d’une négociation salariale ; il ne concerne pas l’activité de l’entreprise !).
  • Faire du chantage. Du style, “si vous ne m’augmentez pas, je démissionne”. Cette stratégie est risquée et rarement payante.
  • Négocier une augmentation de salaire entre deux portes. Rien de pire qu’un interlocuteur pressé ou non réceptif.
  • Être fermé à toute discussion. Une négociation salariale implique des concessions des deux côtés pour aboutir à un accord sur une somme.
  • Y aller les mains dans les poches et faire confiance à sa spontanéité.

Bon courage pour cet exercice de l’augmentation de salaire. Avec un peu d’entraînement et avec ces quelques conseils, toutes les chances sont de votre côté !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet :