Dark Light

Quels sont les métiers manuels les mieux payés ?

Longtemps mis de côté, et injustement rabaissés, les métiers manuels ont à nouveau la fame ! Et pour cause, liés au savoir-faire, ils perpétuent parfois des traditions et des techniques centenaires. Cerise sur le gâteau, certains payent vraiment très bien. De quoi donner envie à ceux qui s’interrogent sur leur avenir professionnel ou qui ont des souhaits de reconversion ! Quels sont les métiers manuels les mieux payés ? Réponses avec notre Top 10 dans cet article.

#1 Plombier à son compte

Le plombier exerce un métier manuel qui ne connaît pas de crise. Il est le spécialiste des canalisations d’eau et de gaz. Il intervient au domicile des particuliers ou dans les locaux des entreprises pour poser et réparer du matériel sanitaire de première nécessité ou de confort.

On ne s’improvise pas plombier du jour au lendemain. Il doit apprendre les savoir-faire et les techniques de base pour intervenir sur tous types de canalisation. Le CAP est un minimum. Il peut être complété par un Bac pro puis un BTS.

Salarié d’une entreprise ou à son compte, le plombier a le choix. Ses revenus varient selon la taille de l’entreprise ou l’étendue de sa clientèle. Mais plombier reste surtout l’un des métiers manuels les mieux payés : entre 2 800 et 5 000 euros bruts par mois*.

#2 Scaphandrier

Le scaphandrier est un ouvrier des eaux profondes. Il exerce les métiers de maçon, soudeur, plombier, chaudronnier, en milieu hyperbare. Profession manuelle par excellence, sa formation est rigoureuse compte tenu du milieu hostile dans lequel il évolue. 

Ce qui justifie un salaire à la hauteur de ses missions extrêmes ! Un scaphandrier est payé entre 2 500 et 5 000 euros bruts par mois*, en fonction de son expérience et de ses spécialités.

#3 Mécanicien automobile

Beaucoup de Français ont des voitures, et par conséquent besoin d’un mécanicien automobile. Ce métier manuel est particulièrement prisé car les difficultés d’embauches sont quasi inexistantes et la rémunération est conséquente.

Le mécanicien automobile est un spécialiste des véhicules en tout genre. Il démonte, contrôle, répare les systèmes mécaniques. Une bonne condition physique est de mise pour exercer cette profession car les contorsions et le travail au sol sont inévitables pour analyser les voitures sous toutes les coutures. 

Le CAP est un minimum pour exercer ce métier manuel. Il peut être complété par un Bac pro puis un BTS et un Certificat de Qualification Professionnelle (CQP).

Bien payé, le mécanicien automobile gagne aux alentours de 2 500 euros bruts par mois*. À son compte, son salaire peut même atteindre 4 500 euros*.

#4 Viticulteur

Le viticulteur cultive la vigne et produit le vin. Dans notre pays réputé pour ses grands crus, ce spécialiste du raisin est polyvalent. Il doit savoir entretenir sa vigne pour qu’elle livre le meilleur raisin, le récolter à bonne maturité puis fabriquer le vin le plus qualitatif pour ravir nos papilles. 

Ce métier manuel laisse peu de place à l’improvisation. La formation pour devenir viticulteur est dense. Des connaissances précises en agronomie sont nécessaires et une expérience terrain est capitale.

Un viticulteur débutant gagne environ 2 200 euros nets par mois* et jusqu’à 3 500 euros* pour les plus expérimentés.

#5 Boulanger

Autre tradition Française, la baguette ! Le boulanger exerce un métier manuel bien souvent nocturne, qui s’est diversifié avec les années. Au-delà du pain, il fabrique aussi des gâteaux, des viennoiseries, et peut diversifier sa profession en réalisant des plats traiteurs (quiche, salade, croque-monsieur…).  

Il existe plusieurs diplômes professionnels qui préparent au métier de boulanger, accessibles en alternance (CAP, Bac pro, BP, BM).

Comptez environ 2 200 euros nets par mois* pour ce métier manuel bien payé.

À lire aussi :

#6 Électricien de maintenance ferroviaire

L’électricien de maintenance ferroviaire est l’un des garants du bon fonctionnement de nos trains. Sa spécialité lui confère la possibilité d’intervenir sur la partie électrique des chemins de fer. Il est également compétent pour réparer et entretenir les moteurs des trains et les armoires d’alimentation électrique. 

Ses employeurs sont la SNCF, la RATP, mais aussi d’autres sociétés de transports urbains régionaux. Une bonne condition physique est requise pour exercer ce métier manuel bien payé. L’électricien de maintenance ferroviaire travaille la nuit, lorsque les trains ne circulent pas, et souvent en 2×8 ou en 3×8.

Côté formation, l’électricien de maintenance ferroviaire a un bagage de type Bac pro ou BTS en maintenance de système et métiers de l’électricité.

Sa rémunération est d’environ 2 000 euros bruts par mois*, pour un débutant. Son avancement est rapide et il bénéficie d’avantages liés à son statut.

#7 Technicien de maintenance industrielle

Le technicien de maintenance industrielle est le garant du bon fonctionnement des équipements qu’il a sous sa charge, mais aussi du respect des normes de sécurité lorsqu’il s’agit de les utiliser. 

La demande en main d’œuvre pour ce métier manuel est forte. Un Bac pro Maintenance des équipements industriels ou un DUT Génie industriel est fortement conseillé pour être recruté.

Le technicien de maintenance industrielle peut compter environ 1 800 euros de salaire brut mensuel* en début de carrière. Il peut voir sa rémunération progresser s’il accepte un poste de responsable d’équipe.

#8 Cordiste

Le cordiste exerce un métier manuel varié perché en hauteur, et maintenu par des cordes. C’est un professionnel polyvalent. Il peut intervenir dans de multiples activités : peinture, maçonnerie, réhabilitation de bâtiments anciens, restauration de monuments, nettoyage de surfaces…

Ce métier manuel paie bien et est accessible avec un Certificat de Qualification Professionnelle (CQP). Chaque cordiste doit également être Sauveteur Secouriste du Travail (SST).

Un débutant cordiste gagne, selon les entreprises, entre 1 700 et 3 000 euros bruts par mois*.

#9 Coiffeur

Salarié d’un salon ou à son compte, le coiffeur exerce un métier manuel de proximité qui nécessite un goût pour les relations humaines et l’esthétique et un bon sens commercial.

Il est nécessaire de passer un diplôme pour devenir coiffeur. Le CAP Métiers de la coiffure est suffisant, mais bien souvent les apprentis coiffeurs poursuivent avec une MC coiffure coupe couleur ou un BP Coiffure. Le BM Coiffure est le diplôme de niveau 5 le plus élevé dans la profession. Il permet d’obtenir le titre de Maître Artisan.

Le salaire d’un coiffeur dépend de son expérience et diffère selon s’il est salarié ou à son compte. Un coiffeur salarié débutant gagne environ 1 600 euros nets par mois*. Un gérant, entre 1 800 et 5 000 euros par mois*, selon le prestige du salon de coiffure. 

#10 Chaudronnier

Chaudronnier est un métier manuel par excellence. Ce professionnel donne forme au métal pour réaliser des objets bien définis. Par exemple, il fabrique des coques de bateau, des cuves, des mâts d’éolienne…

Les formations professionnelles sont nombreuses et de tous niveaux. 

Le chaudronnier perçoit une rémunération d’environ 1 600 euros nets par mois*. Avec de l’expérience, le salaire peut très vite grimper car ces professionnels sont particulièrement recherchés.

* Toutes les fourchettes de salaire proviennent du CIDJ ou de l’Onisep.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Sur le même sujet :