Dark Light

Comment économiser avec un petit salaire ?

En France, 30% des salariés touchent moins de 1 500€ net par mois. Avec une part toujours plus importante du budget consacré au logement, mettre régulièrement de l’argent de côté peut sembler être un sacré challenge…

Pourtant, avec une bonne organisation, de la patience et quelques techniques bien éprouvées, tout le monde peut réussir à épargner et à financer ses projets !

Voici comment économiser régulièrement si vous touchez un petit salaire.

Épargner quand on a un petit salaire, mission impossible ?

La question de l’épargne, et plus généralement de la gestion des finances personnelles, peut parfois sembler barbante, complexe, voire même inutile lorsque l’on touche un petit salaire.

Après tout, est-ce que cela vaut vraiment le coup d’épargner de petites sommes chaque mois, pour se priver de certains plaisirs du quotidien (sorties, restaurants, shopping…) pourtant bien mérités ?

Si ce que l’on pourrait éventuellement mettre de côté chaque mois est finalement assez faible, alors autant le dépenser, pas vrai ? Eh bien non ! L’épargne et la gestion des finances perso sont d’autant plus importantes quand on a un petit salaire.

Dépenser “ce qu’il reste à la fin du mois” pour se faire plaisir sans envisager d’économiser régulièrement est certes très satisfaisant sur le moment mais ne permet pas de construire quelque chose de plus grand pour l’avenir.

Car c’est bien à ça que servent les économies : en plus de protéger en cas de coup dur, elles permettent de financer l’apport d’un futur logement, le voyage de ses rêves, les études de ses futurs enfants, sa retraite…

Quant aux sommes épargnées, mettre par exemple de côté 100€ tous les mois est loin d’être négligeable : en un an, vous aurez économisé 1 200€, en cinq ans 6000€ et en dix ans 12 000€ !

Gestion de budget mon amour

Heureusement, il existe de nombreuses techniques éprouvées pour sortir du cercle vicieux des fins de mois difficiles, alors mieux vaut les mettre en place sans attendre !

La première et la plus basique est bien entendu la tenue d’un budget. Une activité qui fait fuir pas mal de monde dès qu’on l’évoque, tant elle paraît soulante et prise de tête. Si vous souffrez comme beaucoup de Français de phobie administrative, suivre votre budget mois après mois peut vous faire peur, mais ne vous inquiétez pas, c’est loin d’être si terrible…

Mettre en place un budget, c’est établir à l’avance la manière dont vous allez dépenser votre argent chaque mois. Pour ce faire, vous devez donc simplement lister l’ensemble de vos entrées (salaire, bourse, aides…) et de vos sorties d’argent (loyer, factures, courses alimentaires…), sans oublier bien sûr les dépenses “non-vitales” mais qui font bien plaisir (abonnements, cinéma, restaurant…).

L’objectif est bien sûr qu’en soustrayant vos sorties d’argent de vos entrées, le résultat soit positif. Vous êtes alors libre d’ajuster les sommes que vous consacrez à telle ou telle catégorie de dépense, dans la mesure du possible évidemment ! Si en revanche le résultat est négatif, pas le choix : vous allez devoir éliminer les dépenses les plus superflues…

Faire la guerre aux dépenses inutiles

Si vous faites méticuleusement la liste de toutes vos sorties d’argent sur un mois, vous réaliserez sûrement que certaines dépenses sont inutilement importantes, tandis que d’autres sont même carrément inutiles. Quand on dispose d’un petit salaire, ces dépenses superflues peuvent facilement entamer sa capacité d’épargne…

Voyez s’il vous est possible de réduire certaines de vos factures, de faire le tri dans vos abonnements (que ce soit à des services de streaming ou à la salle de sport !), de diminuer le budget que vous consacrez habituellement au shopping, aux sorties…

Le but n’est évidemment pas de vous priver de tout, mais bien de dégager un surplus (même petit) à la fin du mois pour commencer à mettre de l’argent de côté régulièrement. Un effort à court terme qui paiera à coup sûr à moyen et à long terme !

Se payer en premier

Une fois votre budget bien établi et vos dépenses superflues diminuées, vous devriez disposer d’un surplus d’argent à la fin de chaque mois. C’est là que le travail d’épargne peut commencer !

Toutefois, contrairement à ce que beaucoup ont tendance à faire, il ne s’agit pas d’épargner “ce qu’il reste” à la fin de chaque mois, mais plutôt de “vous payer en premier” au début de chaque mois.

La nuance peut sembler fine, mais dans le premier cas, vous économisez une somme aléatoire en fonction de vos dépenses mensuelles (et parfois vous n’économisez même rien du tout !), tandis que dans le second, vous privilégiez systématiquement votre épargne quoiqu’il arrive, et économisez donc une somme fixe tous les mois.

Cette somme fixe doit servir en priorité à vous constituer une épargne de précaution, qui sera votre filet de sécurité en cas d’imprévus (qui arrivent malheureusement à tout le monde).

Il y a plusieurs écoles concernant le montant de cette épargne, mais l’objectif à terme est d’atteindre entre 6 et 12 mois de salaire ; ce qui représente certes plusieurs mois voire plusieurs années d’économies, mais qui vous apportera une sérénité et une assurance bienvenues !

Au-delà de quelques mois de salaire économisés sur votre Livret d’épargne (qui doivent rester facilement retirables à tout moment), mieux vaut placer vos économies sur un compte mieux rémunéré, tels qu’un PEA ou une assurance-vie.

À savoir : Pour mettre facilement en place le fait de vous payer en premier, vous pouvez utiliser certaines applications mobiles spécialisées, telles que Bruno, qui épargne automatiquement pour vous via une intelligence artificielle sur un compte rémunéré et offre de nombreuses options de gestion de budget.

Gérer les sorties d’argent… mais aussi les rentrées !

Eh oui, elles ne sont que rarement évoquées lorsqu’il s’agit de donner des conseils de gestion des finances personnelles, mais les rentrées d’argent doivent elles aussi être gérées au mieux afin d’épargner régulièrement.

Si vous bénéficiez d’une rentrée d’argent exceptionnelle (et on vous le souhaite !) due à une augmentation, une prime ou un héritage, mieux vaut elle aussi l’épargner, au moins à hauteur de 50% !

Il peut être tentant de dépenser intégralement cette somme rapidement en se faisant plaisir, comme s’il s’agissait d’un simple bonus, mais en augmentant ainsi artificiellement votre niveau de vie à court terme, il sera très difficile de revenir en arrière ; c’est ce que l’on appelle l’adaptation hédonique

De même, évitez absolument de contracter des crédits à la consommation afin de financer des projets qui ne rapportent rien (achat d’un véhicule, paiement d’un voyage…).

Gérer son budget au mieux et épargner régulièrement lorsque l’on touche un petit salaire, c’est possible, et on espère que cet article vous en aura convaincu, et vous aura également aidé à mettre en place les meilleures stratégies pour y parvenir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Sur le même sujet :