Dark Light

Vous vivez en couple et vous vous posez la sempiternelle question du compte séparé ou du compte joint. S’il est important de pouvoir parler d’argent sans tabou, il faut aussi connaître les différentes alternatives qui s’offrent à vous. L’objectif étant de faire le choix le plus judicieux. Définition, avantages et inconvénients : tout ce qu’il faut savoir sur les comptes joints et les comptes séparés.

Compte joint et compte séparé : définitions et spécificités

Vous hésitez entre l’ouverture d’un compte joint ou d’un compte séparé pour faciliter les opérations financières de votre foyer. Aucune réponse unique n’existe. Le choix que vous ferez dépend de votre fonctionnement de couple. Mais pour faire le bon choix, vous devez connaître précisément les spécificités de chacun de ces comptes bancaires.

La définition du compte joint

Le compte joint est un compte bancaire ouvert par au moins deux personnes, appelées les cotitulaires. Ils peuvent avoir, ou non, des liens de parenté. Que vous soyez concubins, pacsés ou mariés, vous pouvez donc parfaitement ouvrir ce type de compte auprès de votre banque.

Le compte joint fonctionne de manière identique pour l’un et l’autre des cotitulaires. C’est-à-dire que les deux peuvent effectuer les mêmes opérations bancaires. Comme par exemple, retirer de l’argent, déposer des chèques ou effectuer des virements. Le seul élément du compte propre à la personne est la carte bancaire.

La définition du compte séparé

Le compte séparé, aussi appelé compte individuel, est un compte bancaire ouvert par une seule personne. Il est appelé le titulaire. Chaque membre du foyer peut donc avoir son propre compte bancaire.

Les avantages des comptes joints et des comptes séparés

Les comptes joints et séparés présentent tous les deux des avantages. En fonction de vos attentes, ils vous permettront de faire un choix éclairé.

Les avantages du compte joint

Le principal avantage du compte joint est de faciliter la gestion des dépenses communes. Par exemple, les loyers, les factures d’électricité, de gaz ou d’internet pourront être prélevés directement sur cet unique compte. Les frais d’alimentation pourront être réglés avec la carte bancaire associée. En fonction de ce que vous aurez listé comme dépenses affectées pour ce compte, vous pourrez très facilement l’utiliser. Le RIB, le chéquier ou la carte du compte joint vous permettent de payer vos créanciers.

Un autre avantage du compte commun, et pas des moindres, est de vous permettre de constituer une épargne commune. En virant mensuellement dessus une somme d’argent, soit à parts égales, soit en fonction de vos moyens respectifs. Il peut s’agir de la totalité des revenus, ou d’une partie seulement. C’est vous qui établissez les règles pour provisionner le compte.

L’utilisation d’un compte joint permet également d’avoir une meilleure vision et maîtrise du budget mensuel du foyer. En listant les dépenses que vous souhaitez affecter à ce compte, vous aurez un bon aperçu de vos besoins financiers afin qu’il soit toujours provisionné. Vous savez ce qui rentre et ce qui sort.

Enfin, un autre avantage du compte joint est sa facilité d’utilisation. Les cotitulaires n’ont pas besoin de l’accord de l’autre pour effectuer des opérations bancaires. Chaque personne peut faire fonctionner le compte avec sa seule signature. Et ce, sans l’accord de l’autre.

Bon à savoir : Il est toujours possible de transformer un compte joint en compte indivis : un compte bancaire collectif sur lequel les opérations réalisées doivent être approuvées par tous les cotitulaires.

La procédure dépend de qui en est l’initiateur :

  • Si les deux cotitulaires souhaitent transformer le compte joint en un compte indivis : ils doivent envoyer à la banque un courrier de désolidarisation.
  • Si l’un des cotitulaires souhaite transformer le compte indivis en compte joint : il doit envoyer un courrier de dénonciation du compte joint à la banque et à l’autre cotitulaire.

À noter : L’ouverture d’un compte joint pour le couple n’interdit pas de posséder chacun un compte séparé.

Les avantages du compte séparé

Le compte séparé a pour meilleur avantage d’être affecté à une unique personne. Il ne peut fonctionner qu’avec son titulaire, qui est d’ailleurs l’unique responsable des dettes du compte. Ce type de compte est particulièrement utile lorsqu’un membre du foyer a des tendances dépensières.

Un autre avantage du compte séparé est qu’il permet une totale autonomie financière. Seul le titulaire a connaissance des mouvements du compte. La situation permet d’effectuer toutes les dépenses voulues. Ce qui peut, par exemple, être utile pour faire une surprise.

Dernier avantage, tous les comptes bancaires peuvent être séparés. Le compte séparé peut aussi bien concerner un compte courant, un compte-titre ou un livret d’épargne. Sans restriction.

À noter : Compte joint ou compte séparé, il est possible de les clôturer.

Les inconvénients des comptes joints et des comptes séparés

Pour bien faire votre choix, il est important que vous ayez aussi en tête les inconvénients propres à chaque choix. Certains ne sont pas à prendre à la légère et méritent une véritable réflexion.

Les inconvénients du compte joint

Avec le compte joint, les cotitulaires sont solidairement responsables. Cela signifie que les dettes de l’un engagent juridiquement l’autre. L’un des cotitulaires peut être tenu pour responsable des actions de l’autre cotitulaire (C. civ., art. 1313).

C’est le risque le plus important attaché à ce type de compte, et à ne pas prendre à la légère. Le compte joint n’est envisageable que si les cotitulaires ont confiance l’un envers l’autre et ont une bonne gestion des finances du couple.

Par exemple, les frais de découvert du compte sont à la charge des deux, quand bien même seul l’un des cotitulaires est à son origine. En cas de rejet d’un chèque sans provision, les cotitulaires seront tous les deux interdits bancaires.

Tous les comptes bancaires ne peuvent pas être joints. La liste est limitée. Peuvent être communs :

  • Le compte courant
  • Le livret d’épargne bancaire
  • Le compte titre
  • Le compte à terme

Enfin, un dernier inconvénient, peut-être plus léger que le premier énoncé ci-dessus. Le compte joint est « public » aux cotitulaires. Impossible avec ce fonctionnement de masquer les mouvements du compte. Il ne laisse pas de place aux surprises, aux petits « dérapages » financiers ou aux secrets.

Les inconvénients du compte séparé

Le principal inconvénient du compte séparé est qu’il exclut totalement le conjoint d’une gestion ponctuelle du compte. Ce qui peut parfois être problématique en cas d’imprévu. Le titulaire du compte individuel est le seul à pouvoir effectuer des opérations de banque dessus. Concrètement, le conjoint ne peut pas faire fonctionner ce compte seul, sauf si une procuration a été établie.

Bon à savoir : Contrairement à ce qu’on pourrait croire, détenir plusieurs comptes n’est pas forcément plus coûteux. Certaines banques en ligne ou néobanques proposent des tarifs très avantageux. Renseignez-vous.

Le choix d’un compte séparé ou d’un compte joint est très personnel. Il dépend des règles de vie mises en place au sein du couple. Pour éviter que des conflits naissent sur ces questions d’argent, il est primordial d’en parler et de décider ensemble de la meilleure stratégie à adopter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet :